Actualités

Le décret de l'AOP Cantal fête ses 5 ans


07/03/2012

 Le nouveau décret AOP Cantal a eu 5 ans le 7 mars. Ce fut, pour la filière, l'occasion de se réunir pour tirer un bilan de ces années et débattre de son avenir.

 Le 7 Mars 2007, le ministre de l'Agriculture signait le décret AOP Cantal. Ce décret traduit la volonté de notre filière de préserver l'Appellation d'Origine Protégée et de renforcer la qualité de notre produit. Cette volonté est auprès de chaque métier: producteur de lait, transformateur et affineur. Depuis cette date, les actions du CIF, plus nombreuses que jamais ont servi un même objectif: accompagner les acteurs de la filière AOP Cantal dans la mise en oeuvre du décret du 7 Mars 2007. 

Depuis 5 ans, nombre d'entreprises ont investi que ce soit pour répondre aux évolutions ou pour assureur leur avenir dans l'Appellation. Pour les entreprises d'affinage, ces travaux ont démarée dès la sortie du décret en mars 2007 en adaptant immédiatement tous les étiquetages. Il s'agissait d'étiqueter tous les fromages commercialisés, et ce, dès le mois d'avril en apposant les logos mais surtout en indiquant très clairement les catégories "jeune", "entre deux" et "vieux". D'autre part, les temps d'affinage ont été immédiatement allongés pour répondre aux durées des nouvelles catégories, notamment l'entre-deux et le vieux. L'allongement des durées d'affinage implique mécaniquement plus de places dans les caves pour conserver les fromages.

En même temps, la majorité des transporteurs a fait évoluer la fabrication pour répondre à l'allongement du temps de fabrication qu'impose le retour à une fabrication traditionnelle. Parallèlemet, les entreprises de collecte ont organisé leurs tournées en deux spécifiques: une première en AOP Cantal et une seconde pour leurs autres activités. Ces tournées doivent être en permanence revues en fonction des entrées et ds sorties des producteurs de l'AOP Cantal.

L'ensemble de ces travaux s'inscrit dans une politique d'amélioration de la qualité des fromages mais aussi en termes de transparence et de traçabilité.

Toutes les entreprises, qui ont contribué à l'écriture et accepté le nouveau décret, ont immédiatement mesuré ce qu'elles devaient faire en termes d'investissements dans leurs outils, soit popur s'adapter techniquement soit pour continuer à être opérateur AOP Cantal. Même s'il existe une dérogation pour la technologie de fabrication jusqu'à fin 2015, beaucoup ont réalisé des travaux depuis 2007. Les autres le feront d'ici cette date.